CAPES

Sommaire

Enseignante qui corrige des devoirs

Le CAPES (certificat d’aptitude au professorat du second degré) est un concours administratif de catégorie A validant la formation des professeurs certifiés du secondaire.

Le recrutement se fait à niveau master (bac + 5). Le cursus dure deux ans, en alternance entre centre de formation et mise en situation en établissements scolaires. Lisez cet article pour tout savoir sur le CAPES et ses caractéristiques.

Principe du CAPES

Définition

Créé en 1950, le CAPES est un diplôme professionnel de niveau bac + 5 relevant du ministère de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il sanctionne 5 années d'études après le bac.

Pour l'obtenir, il faut réussir les épreuves d’un concours de recrutement (externe, interne ou troisième concours), puis passer avec succès une mise en situation professionnelle d'un an. Les candidats qui y parviennent sont déclarés professeurs certifiés du second degré.

Le CAPES permet d'enseigner en collège et au lycée d'enseignement général et technique (y compris en section de BTS, brevet de technicien supérieur, niveau bac + 2).

Nomenclature

Il existe actuellement 15 sections de CAPES (soit 30 spécialités) :

  • arts plastiques ;
  • documentation ;
  • éducation musicale et chant choral ;
  • histoire et géographie ;
  • langue corse ;
  • langue des signes française ;
  • langues régionales ;
  • langues vivantes étrangères ;
  • lettres ;
  • mathématiques ;
  • philosophie ;
  • physique et chimie ;
  • sciences de la vie et de la terre ;
  • sciences économiques et sociales ;
  • tahitien.

À noter : dans le secteur privé sous contrat, l'équivalent du CAPES est le CAFEP (certificat d'aptitude aux fonctions d'enseignant du second degré dans les établissements d'enseignement privé sous contrat).

CAPES : conditions d'admission 

Concours externe

Les candidats doivent remplir des conditions générales d'accès à un emploi public, c'est à dire avoir la nationalité française, jouir de ses droits civiques, présenter un casier judiciaire vierge et répondre aux conditions d'aptitude physique requises.

Ils doivent aussi être inscrits en master 1, être titulaires d'un titre ou diplôme reconnu comme équivalent, ou justifier d'un master 2 (bac + 5) ou équivalent.

Les premiers concernés sont les étudiants inscrits en première année du master MEEF (Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation). On le prépare au sein des INSPE (instituts nationaux supérieurs du professorat et de l'éducation), qui ont remplacé les IUFM puis les ESPE suite à la loi n° 2019-791 du 26 juillet 2019 pour une école de la confiance. Les candidats doivent, par ailleurs, justifier de qualifications en natation et en secourisme.

Pour pouvoir concourir, les candidat ne doivent pas avoir dépassé la limite d'âge légale de départ à la retraite à la date de leur titularisation (soit un an après la réussite aux épreuves).

Bon à savoir : les mères ou pères d'au moins 3 enfants et les sportifs de haut niveau sont dispensés des conditions de diplômes.

Concours interne

Le concours interne du CAPES concerne les fonctionnaires, les enseignants non titulaires ou les assistants d'éducation ayant au moins 3 années d'ancienneté dans la fonction publique.

À noter : le troisième concours du CAPES est accessible à tous ceux qui ont au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans le secteur privé, sans condition de diplôme. Il existe aussi un concours réservé de recrutement de professeurs certifiés des disciplines d'enseignement général. Il s'adresse à certains agents contractuels remplissant des conditions d'ancienneté.

CAPES : modalités d'inscription

Pour présenter le CAPES, il faut s’inscrire auprès d'une université de proximité comportant une INSPE, courant septembre/octobre de l'année précédant le concours.

Le dossier d’inscription doit être composé d'un extrait de casier judiciaire (bulletin n° 2), de la photocopie du diplôme le plus élevé et de la photocopie d’une pièce d’identité.

Les travailleurs handicapés susceptibles de bénéficier d’aménagements d’épreuves doivent fournir une copie de la décision de la CDAPH en cours de validité et un certificat médical récent établi par un médecin agréé précisant la nature des aménagements nécessaires. Les titulaires d'une décision favorable de la Commission d'équivalence de diplômes, quant à eux, doivent joindre la copie de la décision.

Pour les mère ou père de famille élevant ou ayant élevé effectivement 3 enfants, la copie du livret de famille (pages des parents et des 3 enfants) est demandée. Pour les sportifs de haut niveau, il faut fournir la copie de la liste des sportifs de haut niveau sur laquelle le candidat figure pour l'année en cours.

Bon à savoir : une contribution vie étudiante et de campus (CVEC) de 100 € (année scolaire 2023-2024) doit être réglée avant l'inscription dans un établissement d'enseignement supérieur. Le paiement de la contribution s'effectue depuis le site de la CVEC. Certains étudiants sont toutefois exonérés (étudiants boursiers ou bénéficiaires d'une aide spécifique annuelle, réfugiés, bénéficiaires de la protection subsidiaire, etc.).

CAPES : préparation en un an en INSPE

Ancienne formule

Entre 1991 et 2009, l'obtention du CAPES se faisait en 2 ans après la licence (bac + 3). Les candidats passaient le concours externe à l'issue d'une première année d'IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres), puis suivaient une seconde année d'IUFM sur un rythme en alternance (2 jours par semaine en formation et un stage de responsabilité face à des classes le reste du temps). La délivrance du diplôme était faite par un jury académique, présidé par le recteur, ce qui validait la titularisation de l'apprenti enseignant.

Depuis 2010

Depuis 2010, les candidats au CAPES doivent valider simultanément les épreuves du CAPES et l'obtention d'un diplôme de master. Les deux formations s'effectuent en simultané.

Les 32 INSPE (ex ESPE, ex-IUFM), délivrent le master MEEF. Pour obtenir ce diplôme, il faut valider les 4 semestres d'enseignement et décrocher le CAPES.  Au programme du cursus, on trouve un socle théorique (psychologie de l’enfant, philosophie de l’école, méthodes d’apprentissage, enseignement de spécialité propre à la discipline préparée, etc), des cours de pratique et un stage de mise en situation professionnelle (2, puis 4 semaines) en master 1.

CAPES : des épreuves écrites et orales

Le concours a lieu entre les mois d’avril et de juillet. Il se décompose en 2 parties, d'abord, 2 épreuves écrites d’admissibilité (1/3 de la note finale), ensuite, 2 épreuves orales d’admission (2/3). Tous les concours du master MEEF reposent sur ce format.

Le contenu de ces épreuves varie selon la discipline choisie. Les jurys sont composés d’inspecteurs généraux de l'éducation, du sport et de la recherche, d'inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux, de membres des corps enseignants de l'enseignement supérieur et de professeurs agrégés et certifiés.

Bon à savoir : les candidats reçus au concours externe et non titulaires d'un master doivent obligatoirement s'inscrire en M2 du master MEEF lors de leur année de stage. Ils ne peuvent être titularisés que si leur diplôme est validé (disposition qui ne concerne pas les candidats dispensés de diplômes).

CAPES et année de stage

Les candidats reçus au concours sont nommés fonctionnaires stagiaires pour 1 an. Ils sont affectés pour la durée du stage au sein d'une académie, en fonction de leurs choix et des places disponibles.

Le stage alterne mise en situation professionnelle dans un établissement scolaire et périodes de formation au sein de l'INSPE. À l’issue du stage, le recteur de l'académie prononce la titularisation de l'enseignant stagiaire et lui délivre le CAPES, sur proposition du jury.

Ces pros peuvent vous aider

Liens rapides